La foi, l'Eglise, selon Benoît XVI

Benoît XVI : quel héritage ?

Florilège de citations de Benoît XVI qui rendent compte au mieux de sa pensée.

Dernier angélus de Benoît XVI, place St-Pierre, le 24 février 2013. © Alessia Giuliani/CPP/Ciric

De nos jours aussi, beaucoup sont prêts à « déchirer leurs vêtements » devant les scandales et les injustices – naturellement commis par les autres –, mais peu semblent disponibles à agir sur leur propre « cœur », sur leur propre conscience et sur leurs intentions, laissant au Seigneur de transformer, renouveler et convertir. Homélie du Mercredi des Cendres, février 2013

Le chrétien est une personne conquise par l'amour du Christ et donc, mû par cette amour –« caritas Christi urget nos »(2 Co5, 14) –, il est ouvert de façon concrète et profonde à l'amour pour le prochain (cf.ibid., n. 33). Cette attitude naît avant tout de la conscience d'être aimés, pardonnés, et même servis par le Seigneur, qui se penche pour laver les pieds des Apôtres et s'offre lui-même sur la croix pour attirer l'humanité dans l'amour de Dieu.Carême 2013

"Dès lors, nous sommes confrontés à la grande question qui nous accompagnera tout au long de ce livre : qu'est ce que Jésus a vraiment apporté, s'il n'a pas apporté la paix dans le monde, le bien-être pour tous, un monde meilleur, qu'a t-il apporté?La réponse est très simple: Dieu. Il a apporté Dieu. Il a apporté le Dieu dont la face s'est lentement et progressivement dévoilée depuis Abraham jusqu'à la littérature sapientielle, en passant par Moïse et les prophètes, le Dieu qui n'avait montré son vrai visage qu'en Israël et qui avait été honoré dans le monde des gentils sous des avatars obscurs, c'est ce Dieu-là, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, le Dieu véritable qu'il a apporté aux peuples de la terre.Jésus de Nazareth, Flammarion

L'Eglise est visible pour les homes par beaucoup de biais, dans la Caritas, dans les projets de mission, mais le lieu où on l'éprouve le plus souvent comme une Eglise est la liturgie. Et c'est bien comme cela.Lumière du monde, Bayard

Jésus veut de nous que nous le croyions. Que nous nous laissions guider par lui. Que nous vivions avec lui. et qu'ainsi nous lui ressemblions de plus en plus, et que nous devenions justes.Lumière du monde, Bayard

Oui, l'amour est "extase" non pas das le sens d'un moment d'ivresse, mais extase comme chemin, comme exode permanent allant du je enfermé sur lui-même vers sa libération dans le don de soi, et précisément ainsi vers la découverte de soi-même, plus encore vers la découverte de Dieu.Deus est caritas, 2005

 

 (...) C'est au pied de la croix que l'on peut le mieux comprendre cette parole : "Heureux ceux qui pleurent, ils seront consolés". celui qui n'endurcit pas son coeur devant la souffrance, devant la détresse ,de l'autre, celui qui, au lieu d'ouvrir son âme au mal, souffre de son pouvoir, donnant par la même, raison à la vérité et à Dieu, celui-là ouvre les fenêtres du monde et fait entrer la lumière. A ceux qui pleurent ainsi, la grande consolationest promise. C'est ce qui relie étroitement la troisième béatitude à la huitième : "Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux (Mt 5,10).

 

32. Un premier lieu essentiel d'apprentissage de l'espérance est la prière. Si personne ne m'écoute plus, Dieu m'écoute encore. Si je ne peux plus parler avec personne, si je ne peux plus invoquer personne - je peux toujours parler à Dieu. S'il n'y a plus personne qui peut m'aider - là où il s'agit d'une nécessité ou d'une attente qui dépasse la capacité humaine d'espérer, Lui peut m'aider (25).Spes Salvi

Jésus veut que nous le croyions. Que nous nous laissions guider par lui. Que nous vivions avec lui. Et qu'ainsi nous lui ressemblions de plus en plus et que nous devenions justes.Lumière du MOnde Bayard

La charité est amour reçu et donné. Elle est « grâce » (cháris). Sa source est l’amour jaillissant du Père pour le Fils, dans l’Esprit Saint. C’est un amour qui, du Fils, descend sur nous. C’est un amour créateur, qui nous a donné l’existence; c’est un amour rédempteur, qui nous a recréés. Un amour révélé et réalisé par le Christ (cf. Jn 13, 1) et « répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm 5, 5). Objets de l’amour de Dieu, les hommes sont constitués sujets de la charité, appelés à devenir eux-mêmes les instruments de la grâce, pour répandre la charité de Dieu et pour tisser des liens de charité.Caritas in veritate, 2009

On aime d’autant plus efficacement le prochain que l’on travaille davantage en faveur du bien commun qui répond également à ses besoins réels. Tout chrétien est appelé à vivre cette charité, selon sa vocation et selon ses possibilités d’influence au service de la pólis.Caritas in veritate, 2009

Seigneur Jésus,
qui rends fidèlement visite et comble de ta Présence
l’Eglise et l’histoire des hommes;
qui dans l’admirable Sacrement
de ton Corps et de ton Sang
nous fais participer à la Vie divine
et nous fais goûter à l’avance la joie de la Vie éternelle;
nous t’adorons et nous te bénissons.

Agenouillés devant Toi, source et amant de la vie
réellement présent et vivant parmi nous,
nous te supplions.

Réveille en nous
le respect pour toute vie humaine naissante,
rends-nous capables
d’apercevoir dans le fruit du sein maternel
l’œuvre admirable du Créateur,
dispose nos cœurs
à l’accueil généreux de chaque enfant
qui se présente à la vie.

Bénis les familles, sanctifie l’union des époux,
rends leur amour fécond.

Prière pour la vie naissante, 2010

Connaître ce que Dieu veut, connaître quel est le chemin de la vie – telle était la joie d’Israël, tel était son grand privilège. Telle est aussi notre joie: la volonté de Dieu ne nous aliène pas, elle nous purifie – parfois même de manière douloureuse – et nous conduit ainsi à nous-mêmes. De cette manière, nous ne le servons pas seulement lui-même, mais nous servons aussi le salut de tout le monde, de toute l’histoireMesse inaugurale de Benoît XVI, 2005

A travers cette chute, Pierre, et avec lui chacun de ses successeurs, doit apprendre que sa propre force ne suffit pas à elle seule à édifier et à guider l'Eglise du seigneur. Pour autant que Pierre semble capable et bon, dès le premier instant de l'épreuve il échoue. Homélie du 29 juin 2006